Jules Vallauri



Je suis né à Cannes, la capitale du Septième Art. Passionné dès mon plus jeune âge par le cinéma et la musique, j’ai suivi une formation artistique pluridisciplinaire à l’atelier de Michel Fugain, situé dans les studios de cinéma « La Victorine » à Nice. Je suis monté à Paris pour poursuivre mon rêve et compléter ma formation. J’y ai suivi le cours René Simon, dont l’enseignement pourrait se résumer en une phrase : « si la vie vous a endormi, que le théâtre vous réveille ! ». Un premier prix de chant obtenu au Conservatoire a renforcé mon envie de diversifier ma palette artistique, et de m’essayer à d’autres domaines. J’ai ainsi décroché mon premier rôle dans la comédie musicale « La Fugue du Bac » à l’Olympia. J’ai ensuite joué dans « Piaf je t’aime », au Cirque d’Hiver de Paris, récompensé par un Molière.

J’ai eu la chance de faire des rencontres très enrichissantes avec des références du cinéma qui m’ont aidé à perfectionner mon jeu d’acteur: Jack Waltzer, Bob Swaim ou encore Jean-Jacques Beineix pour ne citer qu’eux…

J’ai joué dans plusieurs séries télévisées : « Scènes de ménages », « Nina », « Sous le soleil », « Petits secrets entre voisins » ou « Studio sud »… Je suis aussi apparu au cinéma dans « Pédale douce », « Elle et lui », « Le casse des casses », « Il ne faut jurer de rien » ou encore « Dix ».

J’ai participé au Festival d’Avignon dans « Les jours augmentent », récompensé du Prix du OFF ou encore dans « Madame est morte », salué par la critique en 2017.

J’ai voulu m’essayer à l’écriture dramaturgique. Ma première pièce, « L’anniversaire », a été présentée en avant-première au Théâtre Pierre Cardin avec Patrick Préjean et Christian Vadim, avant d’être jouée dans différents théâtres parisiens. J’ai aussi écrit des spectacles pour le grand public : « Tourrettes sous les Etoiles », « Les chevaliers de fer et de foi », ou pour faire le lien avec ma seconde passion, la musique, « 8 Femmes, le Musical ».

J’ai décidé de faire de ma vie un rêve, et de ce rêve une réalité.